Interview de Sélim Niederhoffer, blogueur masculin lifestyle

Sélim Niederhoffer
Aujourd’hui on interviewe un blogueur lifestyle qui porte la barbe ! Si vous vous promenez dans l’univers masculin, sur la blogosphère masculine, vous l’avez probablement déjà croisé : Sélim Niederhoffer écrit sur le web, pour les hommes, depuis 2006 déjà !

Interview barbe, poils et séduction avec le copywriter aux milles casquettes !

Bonjour Sélim Niederhoffer ! En quelques mots, pour les lecteurs qui vous découvrent, comment décririez-vous votre activité ? Influenceur masculin ? Blogueur beauté masculine ?

Ah tu attaques directement par la question la plus dure !

Certains me connaissent depuis les débuts de la blogosphère masculine comme « celui qui a un blog mode homme » qui s’est élargi au fil des ans. Sur mon blog perso, aujourd’hui, on retrouve surtout des bons plans masculins, des conseils de lecture, et des recommandations de lieux à visiter (restaurants, hôtels, voyages etc…)

Bien sûr, la mode masculine est toujours présente, mais uniquement le lundi pour la rubrique « Un lieu, un look ».

Mais pour d’autres, je suis Sélim, le coach en séduction qui donne les meilleurs conseils et techniques de drague depuis 2010. J’avais lancé mon activité de coaching en séduction en 2009, mais j’ai déconné, j’ai passé trop de temps en soirée, à tourner des documentaires télé, à aller faire le beau à la radio, sans me soucier du SEO et des clients.

Résultat : en 2010, j’ai mis la clef sous la porte, et j’ai rejoint l’équipe d’Artdeseduire, qui était déjà bien plus structurée que moi !

On bosse super bien ensemble, et entre les 2000 articles en ligne, les 70.000 abonnés Youtube et les formations en ligne, on n’a pas le temps de s’ennuyer !

Et de plus en plus, je développe la troisième casquette, celle qui m’intéresse le plus avec l’âge et les poils de barbe qui blanchissent : le copywriting.

A l’âge de 20-25 ans, je pensais savoir écrire, je pensais avoir un bon style ! Et puis j’ai rencontré de grands copywriters qui m’ont enseigné l’écriture efficace, l’art des mots qui convertissent, la magie de la plume qui fait vendre en trouvant les bonnes tournures.

Depuis, j’écris pour des clients qui veulent vendre plus ! Ça va du communiqué de presse à l’article de blog, à la stratégie complète de contenu en passant par la série d’emails de lancement. C’est fascinant la vente ! Tout le monde a quelque chose à vendre !

Et la barbe dans tout ça, ça t’est tombé dessus comment ?

La barbe chez moi, c’est venu progressivement ! J’ai tenté de me faire pousser la barbe pour cacher l’acné quand j’étais gamin ! Je pensais que ça allait la masquer. Rien du tout ! Ça restait vilain !

Vers 22 ans, finie l’acné, et bonjour la barbe de 3 jours. J’avais la flemme de me raser tous les jours, j’ai la peau sensible et si tu veux bien te raser, tout se joue lors de la préparation. Pas le temps de bien préparer ma peau tous les matins pour le boulot. J’étais plutôt tondeuse entre 22 et 30 ans.

Et vers 30 ans, quand j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la barbe et aux barbiers, j’ai laissé pousser encore plus, entre 15 et 20 jours. Autant te dire que ça change complètement un visage fin comme le mien !

Pourquoi et comment as-tu écrit un livre sur la barbe ?

Mon éditeur sur ce bouquin, Solar, cherchait à ajouter une référence barbe à sa collection Monsieur. Il y a du fitness, du style, et ils m’ont contacté pour mon expertise sur la barbe.

J’avais déjà rédigé des articles sur des barbiers, j’écrivais de plus en plus sur les produits pour la barbe, j’ai été séduit par le challenge ! En plus, « Sélim Niederhoffer auteur », ça faisait chic, ma mère était contente !

Je me suis donc lancé dans l’enquête préliminaire : la lecture ! Blogs sur la barbe, livres sur la barbe, j’ai tout lu, même les études pipeau qui expliquaient que nos barbes étaient sales !

Et après, je suis allé interviewer des barbus qui m’ont parlé de leur vision de la barbe et du poil viril, et des barbiers surtout ! J’ai appris beaucoup à leur contact, ils m’ont donné beaucoup de leur temps, c’était une vraie chance pour comprendre le vocabulaire du rasage et les outils nécessaires pour bien se raser.

Une fois le livre publié, j’ai eu la chance d’être membre du jury de la plus belle barbe de France, la première édition, aux côtés de Magali Bertin et de Philippe Dumas, l’une des barbes les plus connues de France.

Comment entretenez-vous votre barbe ?

Sélim Niederhoffer

Sélim Niederhoffer

Pour ma part, c’est shampoing pour la barbe tous les jours. Je ne peux pas me doucher sans me laver la barbe. A Paris, la pollution, le sport, la transpiration naturelle font que si je ne veux pas puer de la barbe, je dois en prendre soin.

Et le matin uniquement, après la douche, j’applique soit de l’huile pour barbe soit un baume, que je fais pénétrer uniformément (enfin le plus possible) avec ma brosse à barbe.

Une petite brosse en poils de sanglier, je l’aime beaucoup !

Après, pour ce qui est de la taille, j’alterne entre mes deux barbiers préférés à Paris : quand je la veux naturelle, je vais voir Rudy chez Gentlemen 1919, mon barbershop préféré ! J’adore l’ambiance masculine et les tons chauds du salon, et surtout, le speakeasy caché derrière…

Et quand je veux un résultat impeccable au millimètre, je me rends une ou deux fois par an aux Thermes de Lutèce.

Sélim Niederhoffer

Mon avis : chouette blog, de bonnes idées inspirantes pour les hommes, et un bouquin sur la barbe qui fera un bon cadeau pour le cousin ou le petit frère !

Merci Sélim Niederhoffer pour cette interview !

 

Publié par BarbeTendance
Fondateur de Barbe Tendance, je suis un fervent défenseur de la barbe et j'aime l'arborer fièrement dans la vie de tous les jours. Du hipster au cadre supérieur, la barbe a refait son apparition dans le panorama français. Accessoire viril et branché, la barbe caractérise la personnalité et reflète le caractère de l'homme qui la porte.